clip

Vladimir Boudnikoff est un jeune réalisateur et chef opérateur âgé de 26 ans. Valeur sûre de la scène urbaine francophone il a travaillé avec des artistes tels que Green, Tito Prince et Monsieur Nov. Nous avons choisi d’en faire notre COTM, vous aurez donc l’occasion de le découvrir d’avantage en lisant notre entretien en trois parties. Vladimir est un réal actif et il n’a pas été facile de lui mettre la main dessus, c’est finalement tard, un soir de Janvier, que nous avons pu échanger.

Après avoir fait connaissance, on a demandé à Vladimir Boudnikoff de nous parler en détail d’une de ses réalisations. Pour son décryptage, il a choisi le clip “My Hoe” de Monsieur Nov alias le Chinois Chauve. Un artiste de talent issu de la scène Nu Soul française :

Le manager de Mr Nov m’a contacté après avoir vu un des clips que j’avais réalisé pour R-One. Quelques temps après je l’ai rencontré accompagné de Nov et de son producteur. Nous nous sommes mis d’accord sur un tarif et puis c’était parti.

C’était la première fois que je travaillais avec lui donc j’avais envie de casser l’image que d’autres réalisateurs lui avaient proposé auparavant.

Il avait déjà une idée de ce qu’il voulait et m’en avait parlé. Il était dans sa période où il cherchait à faire du rnb un peu plus street et plus thug. A la base il voulait un clip assez osé et qui pouvait être vulgaire à mon sens. Alors j’ai refusé de le faire car ça ne me correspondait pas. Après avoir réfléchi un peu je leur ai proposé quelque chose de plus soft et ils ont aimé.

L’idée était de prendre la musique à contre-pied. Je trouve que les paroles de la chanson sont assez explicites donc je ne voyais pas l’intérêt de calquer absolument les images sur les paroles. J’avais envie d’avoir une femme avec une certaine classe et pas juste une bimbo qui se dandine dans tous les sens. Je me suis un peu battu pour imposer le choix de la modèle et je pense que ça valait le coup, parce qu’elle dégage un certain charme.

A mon sens elle fait 70% du clip et je suis vraiment content d’avoir pu “imposer” mes choix à ce niveaux.

vladimir 3

Par contre l’idée de la scène où il se fait braquer vient de lui. J’avais trouvé une autre fin mais il tenait absolument à ce que ça se termine comme ça, notamment le sous-entendu qu’il se fait tirer dessus. Je ne me rappelle plus exactement de ce que j’avais proposé mais au final cela ne rend pas si mal.

Que ce soit l’organisation, le choix du matériel ou la mise en place. Je me suis occupé de tout de A à Z.  On a tourné pendant une journée dans un loft à Evry. Au niveau de la caméra j’ai utilisé une Red Epic. Comme on le disait plus tôt je suis assez influencé par les films Américains donc pour les scènes de playback de nuit j’ai utilisé un éclairage bleu pour faire penser à une lumière de type lunaire. Dans l’ensemble le tournage s’est très bien passé et c’était une bonne expérience.

GIF-clipperz-vlaB3