Dans cette troisième et dernière partie, le réalisateur SJD nous présente les clips et réalisateurs qui l’ont marqué durant son parcours. Comme il le disait dans la première partie de notre entretien « Michael Jackson est la seule personne sur laquelle je ne peux pas être objectif « . Il nous propose donc son TOP 5  des clips du célèbre King Of The Pop. 

Je considère que je ne suis fan de personne, cependant s’il devait y avoir une exception ce serait Michael Jackson.  Je suis tellement fasciné par son travail que je pense que tout mon art a été influencé par lui.

Autant la musique,  la danse,  l’ambiance autour du personnage que son histoire m’ont toujours attirés. Aucun artiste n’a réussi a me marquer comme MJ.

Pour moi il est beaucoup plus que le roi de la pop. Je pourrai donner une bonne liste de mes clips préféré mais s’il fallait en choisir 5 ce serait les suivants.


Thriller :  Ce clip a été fait par le réalisateur John David Landis qui a également réalisé celui de Black or White  pour Michael Jackson. Je ne peux pas parler de clip sans parler de Thriller, j’étais petit lorsque le clip est sorti et je me souviens avoir fait des cauchemars après l’avoir regardé tellement il était réaliste pour l’époque.

C’était le premier clip de ce genre et je pense que c’était une révolution et une évolution du clip. Beaucoup trop d’éléments dans ce clip le rende légendaire.

Beat It : Lorsque j’étais gamin et que je voulais jouer à la bagarre en bande, on imitait les attitudes des gars dans Beat It tellement cela nous avait marqué. En voyant ce clip, on peut se rendre compte qu’à cette époque être figurant n’était pas un jeu mais une vraie valeur ajoutée pour le réalisme d’une scène.

C’est le réalisateur Bob Giraldi qui s’était chargé de la mise en image de celui-ci.

Bad : Il y a une légende qui dit que Prince devait être sur ce morceau, donc logiquement il aurait aussi été dans le clip. Je n’essaie même pas d’imaginer le réalisateur Martin Scorsese mettre en scène MJ + Prince.

Mon vrai coup de cœur pour ce clip est encore une fois dû aux chorégraphies.  C’est aussi une référence, en terme d’ambiance, pour les clips tournés dans le métro. (Ahahah)

 

Scream: Je trouve que beaucoup de clips de MJ ont une histoire extra musicale. A cette époque il avait beaucoup de problèmes avec la presse et les journalistes par rapport à sa vie privée.

Si je ne me trompe pas, c’est l’un des clips les plus cher de l’histoire, et encore une fois, un clip en avance sur son temps. Une claque visuelle de plus.

GIF-COTM-sjd1